vendredi 27 mai 2011

Les jumeaux Thalwil

Peut-être que, comme Ötli, vous vous êtes demandés d'où venait le nom des jumeaux rencontrés ... Peut-être même que vous aurez google-lisé Thalwil. Et aurez donc appris que c'est un village sur le lac de Zurich.

Au départ, il y eut une souris, non, que dis-je, un petit bonhomme de 5 mois en vadrouille avec ses parents à Zurich l'été passé. À la recherche de leur futur chez-eux. Leur hôtel, bien sympa, avait déposé une souris dans son lit de voyage (lit qu'il n'a évidemment pas défait, vu que c'est bien plus confortable un lit d'hôtel de grands, mais là n'est pas la question). Après s'être interrogés sur la nature du geste (un cadeau? un piège comme les frigo-bars?), les parents ont décidé de travestir la souris, au cas où elle aurait à quitter l'hôtel incognito. Un petit coup de ciseaux et hop!, plus de jolies moustaches. Et à la poubelle le T-shirt promotionnel de l'hôtel (pas la poubelle de l'hôtel, tout de même, on a un brin d'éducation).

À défaut d'une grande imagination, la souris rasée de près a reçu le nom de son village: Thalwil. Village d'adoption, du moins, vu que l'histoire ne nous dit pas si la souris est bien née là, où s'il s'agissait d'une expat elle aussi.

Très vite, miss Thalwil est devenue le souffre-douleur, la BFF*, la victime consentante de prises de catch de notre petit gars. Toujours souriante, la brave.



Puis, toujours à la recherche de leur futur chez-eux, la petite famille est retournée une deuxième fois au même hôtel. Et voilà-t-il pas qu'on reçoit une nouvelle souris, mêmes moustaches brillantes et même T-shirt immonde. Presque pareille, la coquine, si ce n'est un museau très légèrement de travers et quelques grammes en plus - mais ça lui va à ravir. Dans l'angoisse que l'hôtel se rappelle notre fuite avec la première souris, et à nouveau en prise avec la parano, re-coup de ciseaux, re-déshabillage et nous voilà avec une copie conforme de Thalwil dans les bagages. Un temps, indignes parents que nous sommes, nous les avons surnommées Thalwil 1 et Thalwil 2 (malgré mon traumatisme d'avoir été appelée Sophie-la-brune face à une Sophie-la-blonde, en classe, à 10 ans).




Les deux demoiselles faisaient leurs vies en toute autonomie, l'une dans le lit, l'autre dans le parc. Jusqu'au jour où on les a mises côte à côte. La tête de notre petit! Nous les avons alors baptisées les jumeaux Thalwil. Allez comprendre pourquoi la révélation de leurs liens de sang s'est accompagnée d'un changement de sexe... Depuis lors, nos souris transgenres vivent en parfaite harmonie et profitent de la vie, comme vous l'aurez constaté dans le billet précédent ;-)

* Best Friend Forever

(Et j'écoute Dizzy Gillespie)

2 commentaires:

  1. joliment raconté ce conte. à quand la troisième visite à l'hôtel..les triplés. pas mal de bêtises en vue.pourquoi ne pas réaliser un livre surprise qui relaterait les aventures des mignons compagnons d'un petit gars heureux?

    RépondreSupprimer